GRIPPE AVIAIRE, la situation en France 

La conséquence en France de la peur de la grippe aviaire fut une baisse de la consommation de volaille de 20 à 30% en seulement 15 jours, et en perspective, une nouvelle crise touchant la filière avicole.
Pour l'instant, aucun cas de grippe aviaire, ni animal ni humain, n'a été détecté en France. Les analyses ont révélé que les trois Réunionais, revenus d'un voyage en Thailande et présentant des symptômes grippaux n'étaient finalement pas porteurs du virus H5N1 de la grippe aviaire. Aucune trace non plus du virus sur les onze étourneaux retrouvés morts à Mâcon (Saône-et-Loire).
Par contre, le confinement des élevages de volaille a été étendu à cinq départements supplémentaires : l'Aude, l'Eure, l'Hérault, le Loiret et le Morbihan selon les recommandations de l'AFSSA.

La grippe reste calme

Alors que la grippe aviaire revient en haut de l’affiche médiatique, l’activité des virus grippaux saisonniers reste sporadique en France et en Europe.
Les détections et isolements de virus grippaux restent peu fréquents dans les prélèvements des vigies GROG. Au cours des deux dernières semaines, seulement seize cas de grippe ont été confirmés par les GROG chez des patients vus en ville : Alsace, Bretagne, Ile-de-France, Lorraine, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes). Ces cas sont restés sporadiques ou à l’origine de petits foyers familiaux.

Après une augmentation modeste liée à la période des congés et à l’épidémie de bronchiolite, les indicateurs d’activité médicale et sanitaire relevés par les vigies des GROG sont revenus à leurs valeurs de base.

L’épidémie de bronchiolite à VRS poursuit sa décroissance; d’autres agents infectieux respiratoires, les mycoplasmes notamment, sont actifs.

En pratique
- des virus grippaux circulent en France et en Europe
- la grippe n’est pas épidémique
- d’autres agents infectieux respiratoires (VRS, rhinovirus, mycoplasmes) sont actifs.

Grippe aviaire - Risque de pandémie pour une information complète cliquez ici

Répondre à cet article